Les dirigeants et les parlementaires du Parti Socialiste n’ont pas souhaité accepter la candidature de Régis Passerieux à la Primaire des 22 et 29 janvier.

Les organisateurs de la Primaire ont jugé, à raison, cette candidature en décalage avec ce qui est désormais la seule doctrine nouvelle de ce Parti.  En effet, aux mains de cette génération du vide, le Parti socialiste ne propose plus, en guise de projet et au nom d’un faux modernisme, qu’une fuite en avant dans une reconnaissance de droits sociétaux infinis combinés à un consumérisme des désirs individuels.

Les classes moyennes et les classes populaires, quant à elles, n’ont plus qu’à se contenter d’allocations d’assistance, financées par l’emprunt, au prix d’une dette financière abyssale. Les responsables du Parti Socialiste ne savent plus parler qu’aux élites des grandes métropoles. Occupés à des manœuvres de positionnement, ils ont démontré définitivement leur incapacité à penser l’avenir. Derrière ce décor, et ce délitement organisé de la société française, ils nous font subir un débat oiseux et sans portée entre sociaux-libéraux et vieille gauche.

Ainsi, un constat lucide doit être établi : le Parti Socialiste ne porte plus l’ambition de faire participer tous et chacun à une conception exigeante du bien commun.

Nous voulons défendre un autre chemin : celui d’une une société du lien et de la confiance entre les personnes, établie dans le progrès partagé, sur des piliers éthiques solides. Ce chemin a un nom, celui du personnalisme politique, fut-il chrétien, laïque ou construit sur d’autres fondements. Cette exigence a irrigué depuis des décennies le camp du progrès, en France et en Europe. Elle ne trouve sa voie ni dans ce qu’est devenu le Parti Socialiste, ni dans le matérialisme historique de Jean-Luc Mélenchon, et pas plus dans le matérialisme communicationnel et « new age » d’Emmanuel Macron, pur produit du quinquennat finissant.

En conséquence, et au nom de cette conception, Régis Passerieux a décidé de maintenir sa candidature à l’élection présidentielle en recherchant les parrainages nécessaires à cet effet.  

S’ouvre à travers cet acte, et quelle que soit son issue, une démarche de reconstruction, de long terme, qui engage pour plusieurs années, dans un travail de fond. Il sera conduit sur le terrain, vers les forces économiques et sociales, les élus locaux, et concernera aussi les échéances électorales qui suivront : législatives, européennes, élections locales. Il sera incarné dans un nouveau mouvement politique.

Cette démarche s’inscrit dans la perspective de la complète refondation de l’espace de projet allant de la gauche jusqu’au centre qui va inexorablement s’opérer, au-delà de l’échéance présidentielle.

15085609_1620924448202083_8279167471721277755_n

Pour en savoir plus sur les Poissons Roses :

Site officiel : http://poissonsroses.org/

Blog : https://poissons-roses.com/

Facebook : https://www.facebook.com/LesPoissonsRoses/

Twitter : https://twitter.com/poissonsroses

15541018_1216944445051014_855536005409567285_o